Wild Detectives

Un an après le français, « Los detectives salvajes » vient de paraître en anglais sous le titre, bien évidemment, des « Wild detectives ». Et il semble qu’outre-atlantique, on prenne très au sérieux cet évènement. Quatre ans après sa mort, Bolaño commence à être estimé à sa juste valeur aux Etats-Unis. La preuve par la publication de deux excellents articles, que tout amateur du meilleur écrivain hispanique des vingt dernières années devrait lire.

Dans le nouveau numéro du New Yorker, Daniel Zalewski approche le roman à travers la vie de Bolaño. Ca nous donne quelques pages fascinantes disponibles en ligne. Malheureusement, seuls les quatre premiers paragraphes de l’autre article à signaler – le meilleur des deux- sont consultables sur le net. Dommage, car voilà une lecture qui vaut la peine : sur onze pages, Rodrigo Fresán (auteur de l’excellent « Mantra ») livre un superbe portrait littéraire et humain de Roberto Bolaño. Beaucoup de rires et quelques larmes (si, si !). The Believer est souvent critiqué, mais quel journal à large diffusion donne autant d’espace à ce type d’articles ? Pas beaucoup aux Etats-Unis, aucun en Europe. Les Parisiens devraient pouvoir trouver une copie du magazine au Village Voice (mais vite, le nouveau numéro est pour bientôt). Les autres ? Qu’ils commandent sur le site de McSweeney’s ! Ou mieux : qu’ils fassent comme moi et s’abonnent – ça vaut la peine : il y a un mois, excellent entretien avec Richard Powers et longue réflexion sur le réalisme en fiction, cette fois-ci Bolaño, et le mois prochain on aura apparemment droit à une excursion vers la maison de Thomas Bernhard.

Dernière info : on annonce pour les semaines qui viennent la publication de deux Bolaño posthumes. « El secreto del mal » est un recueil de nouvelles inédites et « La Universidad Desconocida », une anthologie de l’œuvre poétique du Chilien – bien qu’on ne sache toujours pas clairement s’il s’agit d’une intégrale ou seulement de ce qui n’avait pas été repris dans les recueils précédents.

 

12 commentaires:

  1. Anonyme said,

    A quand la parution en français ?
    Des infos ?

    on 9:39 AM


  2. J'imagine que les nouvelles sortiront chez Christian Bourgois, mais vu qu'on attend toujours 2666, je suppose que ce n'est pas pour demain. En ce qui concerne les poèmes, aucune idée. Personne n'a publié les précédents receuils en français.

    on 9:54 AM


  3. Anonyme said,

    Merci, il est clair que nous attendons impatiemment 2666.

    on 12:22 PM


  4. odot said,

    et 2666?

    pour l'instant, je piétine dans les détectives sauvages, un peu.

    on 12:22 PM


  5. 2666 était annoncé pour 2007, mais j'ai quelques doutes. Je crois les doigts pour printemps 2008 au plus tard.
    Tu piétines dans les détectives sauvages? Mon Dieu, mon Dieu. Fais gaffe, sinon je vais me venger en m'endormant dans Le coeur de pierre. ;-D

    on 3:39 PM


  6. Anonyme said,

    Je pense que 2666 devrait paraître au printemps 2008. Le recueil de nouvelles - El secreto del mal- n'a pas encore de date de parution en français. L'autre volume paru - La Universidad desconocida- est composé d'un ensemble de textes ordonné par Bolaño en 1993, dont certains sont déjà parus de manière autonome, et même traduits (Anvers, dont La Universidad... propose une version légèrement différente). Du Bolaño romancier, il reste encore Consejos de un discipulo de Morrison a un fanatico de Joyce, écrit avec Antoni Garcia Porta, en 1984 et un court roman Una novelita lumpen, qui date de 2002.

    on 9:45 PM


  7. Donc "La universidad..." ne serait pas composé que de poèmes? C'est l'impression qu'en donne pourtant Fresán (bien qu'il parle d'un livre de plus de 1000 pages, alors que celui-ci en ferait 424) ainsi que le site d'Anagrama. "Consejos..." a été réédite en Espagne en 2005 je pense, donc je devrais l'acheter un de ces quatre, même chose pour "Novelita Lumpen". As-tu entendu parler de projets de traduction de ces titres?

    on 9:58 PM


  8. a.w. said,

    J'ai fini la première partie de 2666. J'espère pour tout le monde que Bourgois le sorte le plus vite possible !

    En ce qui concerne Bolaño essayiste, il y aussi un recueil d'articles, de chroniques, écrits dans les toutes dernières années de sa vie Entre Parentesis chez Anagrama. Fort intéressant pour répérer des livres de chevet, découvrir sa franchise et son féroce humour.

    Concernant les futurs traductions, Bourgois doit certainement avoir les droits sur toute son oeuvre (hormis les deux Allusifs).

    on 11:01 PM


  9. J'ai "Entre Parentesis". Pas encore tout lu. De toute façon, j'essaie maintenant de parler de Bolaño dans un certain ordre chronologique (ce qui n'est pas nécessairement idéal étant donné l'ordre de parution style jeu de carte mélangé), et la prochaine étape est "Nocturno de Chile", dont le papier est prêt depuis bien deux mois mais j'ai reporté la publication pour des causes diverses. Ce ne se fera pas avant fin avril, je crois.

    on 11:09 PM


  10. Anonyme said,

    Anvers, comme Prose de l'automne à Gérone, sont des poèmes en prose (ou des romans, si l'on y tient). Mais la plus grande partie des textes sont des poèmes en vers - parus par exemple dans les recueils Tres ou Los perros romanticos. Comme la production de Bolaño ne s'est pas arrêtée en 1993, il doit rester bon nombre de textes poétiques inédits. Quant aux deux romans, je ne sais pas quand les éditeurs se décideront à les traduire. Sans doute après 2666. Il reste également Entre parentesis un recueil d'essais, articles et discours dont seuls quelques-uns ont été traduits en français.

    on 11:18 PM


  11. Merci pour ces précisions, cher anonyme. Auriez-vous, par le plus grand des hasards, un lien quelconque avec l'Université de Bordeaux ou le colloque qui y fut organisé autour de Bolaño en fin 2006? Je demande ça parce que vous me semblez plutôt bien informé...

    on 8:02 PM


  12. Anonyme said,

    Ai feuilleté La Universidad desconocida
    Mais ne comprend pas l'espagnol
    Je rage

    on 1:51 PM


Clicky Web Analytics