Le meilleur du net littéraire?

Le Nouvel Observateur de cette semaine met à l’honneur sur trois pages le meilleur du net littéraire. J’ai le plaisir –et la surprise- de figurer dans la sélection, aux côtés de mon inestimable confrère Pugnax. Certains esprits chagrins ont souligné l’aspect peu aventureux de la liste – on y retrouve amazon ou Assouline- mais il ne faudrait pas perdre de vue qu’elle est publiée dans un hebdomadaire généraliste ne s’adressant donc pas qu’aux passionnés. Ce qui est évident pour nous ne l’est pas pour tout le monde. La raison principale de mon étonnement à y être cité vient d’ailleurs de ce côté « mainstream » de l’article. Je parle ici beaucoup -mais pas exclusivement- de littérature n’ayant pas été traduite ou de débats anglo-saxons sans échos de par chez nous : vu le nombre assez restreint de gens lisant réellement dans le texte, ça diminue fortement la quantité de lecteurs potentiels du blog, - que j’ai d’ailleurs vu qualifié de pointu : faut pas pousser, ce n’est pas de la critique de niveau universitaire. Le nombre de visiteurs a augmenté très, très fortement ces deux derniers jours et même si ça ne continuera pas à ce rythme, j’ose espérer que certains reviendront régulièrement. N’hésitez pas à laisser des commentaires ou à m’envoyer un petit mail, ça fait toujours plaisir.

Fini de parler de soi, j’ai deux, trois choses à dire sur le reste de la liste. En ce qui concerne les sites de vente en ligne, il faut absolument recommander un magasin qu’on oublie toujours et qui pourtant offre un service excellent pour ceux qui lisent en anglais. The Book Depository offre pratiquement toujours des prix inférieurs à Amazon.co.uk puisque il n’y a aucun frais de port à payer. Les livres sont envoyés chacun dans sa propre enveloppe, vous n’aurez donc jamais le malheur d’attendre votre commande trois mois par la faute d’un seul volume. Notons aussi que le site a son propre blog animé par Mark Thwaite, créateur de l’excellent ReadySteadyBook.

Dans les magazines littéraires, Didier Jacob cite The Believer et Bookforum, deux très bonnes adresses. The Believer est la revue de McSweeney’s, la maison d’édition fondée par Dave Eggers. J’aime beaucoup –et vous en reparlerai bientôt. Bookforum est plus classique et académique, mais reste absolument incontournable d’autant plus que la quasi-intégralité de l’édition de ce mois-ci est disponible gratuitement en ligne. Je m’en voudrais de ne pas ajouter à la sélection de Didier Jacob Words without borders ainsi que Open Letters, un nouveau venu très prometteur.

Dans le domaine des blogs, il y en a trop à citer. Pour ne pas faire de jaloux, disons simplement que tous ceux qui figurent dans mon blogroll méritent le détour.

Pour d’autres suggestions, allez sur les commentaires du blog de Didier Jacob qui a promis de mettre la liste à jour avec les meilleures propositions.

 

5 commentaires:

  1. Anonyme said,

    CONNARD FRUSTRE

    on 4:06 PM


  2. Merci, mais pas besoin de crier.

    on 4:09 PM


  3. gadrel said,

    Eh ! Les commentaires commencent à devenir intéressants.

    on 5:26 PM


  4. a.w. said,

    Fausto, tu as une ex qui t'en veux ?

    on 7:57 PM


  5. g@rp said,

    C'est un joli prénom, Anonyme...

    on 8:28 PM


Clicky Web Analytics