The poor according to Will

J'évoquais le "Poor people" de William T. Vollmann récemment, je viens de recevoir ma copie. Le livre sera lu dans les semaines qui viennent et commenté ici-même. Etant justement en train de lire "La famille royale" -je sais, il était temps- où la pauvreté prend déjà pas mal de place, je dois avouer mon extrême curiosité quant au traitement qu'en fera ce bon Bill dans un cadre non fictionnel.

In the meantime, l'homme est en tournée promotionelle aux Etats-Unis et je vous conseille la lecture de la retranscription de son "chat" avec les lecteurs du Washington Post.

 

3 commentaires:

  1. SCARECROW said,

    Je le fais pas exprès, mais il se trouve que je vais le traduire pour actes sud qui le publiera au printemps 2008… Le livre peut être considéré comme une suite/contrepoint à Louons maintenant les grands hommes.

    on 7:54 AM


  2. g@rp said,

    Bon sang ! Mais où Scarecrow trouve-t-il le temps de traduire autant, et d'écrire ? Je veux la même marque de vitamines que lui !
    Parté : reçu Le Tunnel aujourd'hui. Suzu (scouzi s'il y a faute d'ortho) la danseuse ? Ne l'aperçoit-on pas dans "Chair électrique" ?
    Et BBB est en cours de route vers ma coquille ! Miam !

    on 7:55 PM


  3. juanasensio said,

    Très déçu pour ma part par Les Fusils, comme je l'avais été par La famille royale, j'explique cela dans une courte note sur mon blog...
    Vous m'avez toutefois donné l'envie de lire Le Tunnel (titre, au passage, du premier roman de Sabato...).
    Cordialement.

    on 11:22 AM


Clicky Web Analytics