Guillaume Médicis

Je me jurais de ne parler d'aucun prix français, mais voilà que la première sélection pour le Médicis étranger 2007, une des rares récompenses de la saison dont la liste des vainqueurs ne fait pas trop mal au crâne, est publiée. On y retrouve William T. Vollmann, pour "Central Europe", dont je vous ai déjà trop parlé. Je suis assez heureux de voir aussi un titre des Allusifs - "Cochon d'allemand" de Knud Romer - sur cette liste, excellente petite maison qui mériterait un coup de pouce médiatique. Le vainqueur, celui qui aura terrassé les volumes adverses, sera annoncé le 12 novembre à l'hôtel Crillon. Pas certain que les bas-fonds vollmaniens se sente à l'aise place de la Concorde.
(Si, en catégorie sifflard-camembert, Volodine gagne, pas certain non plus de fermer ma gueule.)

 

7 commentaires:

  1. a.w. said,

    Il est sur une liste Volodine ?
    Je suis en train de lire Des anges mineurs, qui eut un prix jadis, au siècle dernier, le seul je crois qu'il ait jamais eu.

    on 7:44 PM


  2. a.w. said,

    Autant pour moi, je viens de voir les listes des quelques sélections. Donc Volodine est sur le Médicis.
    Sinon, les sélections faites pour différents prix pour l'instant montre de relatives ressemblances. Comme si les jurys s'étaient, disons, copiés entre eux...
    Ils ont tous eu les mêmes épreuves ou quoi cet été ?

    on 7:51 PM


  3. a.w. said,

    montrent... pardon.

    on 7:52 PM


  4. Bartleby said,

    Les prix littéraires français sont une catastrophe, mais je crois que, malgré tout, le Médicis échappe à la règle. Il y a eu certes des navets primés, mais il y a eu aussi un certain nombre de livres si ce n'est majeurs, du moins très intéressants.

    on 7:55 PM


  5. g@rp said,

    Je me demande si les jurys ne se seraient pas enfin mis à l'heure du Ouaib.
    Façon petit pas, qu'on soit bien d'accord.
    Pour cette année, ils ont appris le copy/paste.
    On n'a pas tout perdu...

    on 8:01 PM


  6. Kate said,

    Avez-vous lu le Romer? Commentaire?

    on 10:34 PM


  7. Oui, je l'ai lu. Bien aimé, mais j'ai quand même une impression mitigée, peut-être parce que le dernier livre lu au thème plus ou moins connexe est "Les inachevés" de Jirgl, un roman époustouflant, bien plus que "Cochon d'allemand" dans lequel je vois en plus plusieurs incohérences. Je ne sais pas encore si je vais en parler dans un billet plus long. Mais il y a quelque chose de fort dans cette histoire.

    on 10:49 PM


Clicky Web Analytics