Collapsing Vila-Matas

Les lecteurs attentifs savent que j'aime beaucoup Einstürzende Neubauten. Même les lecteurs moins attentifs savent que j'aime beaucoup Enrique Vila-Matas. A ma grande surprise, j'apprends via ReadySteadyBook via Orbis Quintus via We make money not art que Blixa Bargeld, le chanteur de Neubauten, et Vila-Matas ont collaboré à la création d'une pièce sonore pour accompagner les photos de Alicia Framis. Étrange. Jusqu'au 19 juillet, l'installation est à Madrid, où je passe ce week-end. Je ferais bien un petit tour.

Un petit morceau de Neubauten pour célébrer la nouvelle, et je replonge dans mon coma footeux.





(Trois, en fait.)

(En parlant de foot et de Vila-Matas, il doit être heureux: son ami Guardiola -- voir "Desde la ciudad nerviosa" -- est le nouvel entraîneur du Barça.)

 

2 commentaires:

  1. Drax said,

    Merci infiniment de parler de ce groupe génial. Il faut écouter et réécouter les albums Silence is sexy, Perpetuum mobile, et Alles wieder offen, trois véritables coups de maître dans le monde de la musique moderne.

    on 9:04 AM


  2. ghost said,

    If you like the third song you could try Meret Becker's astonishing solo record, produced by FM Einheit. It's like a cross of the slightly boring later work of the Neubauten with Kreislerian elements and plain cabaret. Fascinating.

    on 7:09 AM


Clicky Web Analytics