Fur Move


Il y a des années, l’écrivain américain de qualité dont le travail était peut-être parfois un peu trop étrange pour le New Yorker pouvait toujours trouver abri dans les pages de Playboy. Il servait peut-être d’alibi intellectuel à la publication d’Hefner et d’excuse à bon compte pour le lecteur qui pouvait prétendre acheter le machin pour ses articles et ses nouvelles plutôt que pour la qualité des photos, mais, au moins, il était publié. Cet âge d’or a disparu il y a quelques temps déjà, sans doute lorsque acheter une revue remplie de nus « artistiques » est devenu plus acceptable socialement, voire source de fierté masculine.

On apprend aujourd’hui que Denis Johnson présentera son nouveau travail dans les pages de la revue au lapin les quatre prochains mois. "Nobody Move" se présente comme un polar hard-boiled inspiré autant par Chandler ou Hammett que par les feuilletons de Dickens, puisque c’est cette forme que prendra ce nouveau Johnson : quatre épisodes de 10000 mots, écrits au fur et à mesure, sous deadline. De juillet à octobre, vous aurez donc une bonne excuse pour acheter de la bonne littérature : aux inquisiteurs qui vous voient augmenter la pile de fiction qui s’amasse déjà partout chez vous, répondez que vous n’avez acheter ça que pour les photos.

 

1 commentaires:

  1. Bustos said,

    ça y est l'énorme Arbre de fumée (680 pages format 2666) va sortir à la rentrée chez Bourgois. J'ai reçu les épreuves ce matin (le gros veinard !)
    si j'ai du temps cette fin de semaine je mettrais sur mes pages le début qui est époustouflant.

    on 9:43 AM


Clicky Web Analytics