Rentrons

Programme (anglo-saxon) chargé. Quelques titres publiés cette année que je me dois de lire avant la fin 2007. Liste partielle, of course.

Déjà publié:
David Markson « The last novel » (et il semble bien que cela sera the very last puisqu’il se dit que Markson est fort malade.)
Viken Berberian « Das Kapital: A Novel of Love and Money Markets » (un ami du disparu Pugnax, recommandé par Claro.)
Rick Moody « Right Livelihoods: Three Novellas »
Matt Ruff « Bad Monkeys »

A venir:
30/08/07 – David Markson « Arrêter d’écrire » (j’hésite encore entre la traduction ou l’original)
03/09/07 – Julian Cope « Japrocksampler: How the Post-war Japanese Blew Their Minds on Rock 'n' Roll » (tout est dans le titre)
04/09/07 – Denis Johnson « Tree of Smoke » (dire que je l’attend avec autant d’impatience que « Against the Day » l’an dernier serait mentir, mais on n’en est pas loin…)
06/09/07 – Jack Kerouac « On the Road: The Original Scroll » (Première publication de la version originale, occasion de se replonger dans un classique?)
27/09/07 – Tom McCarthy « Men in Space » (dont « Remainder », paraît en français le 22 août sous le titre « Et ce sont les chats qui tombèrent ».)
??/10/07 – Paul Verhaeghen « Omega Minor » (des amis néerlandophones ne m’ont pas fait une publicité très positive de ce livre, mais un traduction chez Dalkey et des commentaires positifs de Richard Powers éveillent mon intérêt.)
20/11/07 – Steve Erickson « Zeroville »
28/12/07 – Lydia Millet « How the dead dream » (ceux qui ont lu « Oh pure and radiant heart » savent pourquoi.)
??????? – Alexander Theroux « Laura Warholic: Or, the Sexual Intellectual » (selon Steven Moore, le titre sera publié le mois prochain après des reports successifs causés par près de 200 pages ajoutées par l’auteur, au détriment, dit-il, de la qualité d’ensemble. A voir…)

Quatre livres en espagnol publiés à 2007 :
Roberto Bolaño « La Universidad desconocida »
Roberto Bolaño « El secreto del mal »
Sergi Pàmies « Si te comes un limón sin hacer muecas »
Mario Bellatin « El gran vidrio »

Quels sont les titres français à attendre de pied ferme? Et pour les autres pays ? Suggestions attendues.

Tout autre chose : dans les deux semaines qui viennent, on va un peu nettoyer les fonds de tiroir sur Tabula Rasa, avec peut-être des notes sur « Sabbatical », le semi faux-pas de John Barth, l’excellent « Trois tristes tigres » de Cabrera Infante, le moyen « Finn » de Jon Clinch et l’épouvantable et nauséabonde « Mémoire vaine » (et révisionniste) de Isaac Rosa. On parlera peut-être même du « Livre de l’intranquillité ». Ensuite, si tout va bien, une bonne grosse semaine consacrée à Vollmann (entretien et critique de trois livres).

 

5 commentaires:

  1. g@rp said,

    Tu rentrons quand je m'en vas.
    Chassé croisé, qu'ils disent.
    Ne me fais pas le coup de publier tes Vollmann avant le 4 septembre, d'accord ? Pas de blague !
    Parce que là où je vais, la toile est encore d'araignée (mais le reblochon est bon !)

    on 7:17 PM


  2. pradoc said,

    C'est lisible Vollmann ou est-ce une ode quasi-nihiliste à l'incontinence verbale ?
    La question peut paraître brutale , mais mon instinct me dit d'être méfiant vis à vis de cet auteur qui par ailleurs reçoit d'excellentes critiques.
    Pour ma part, j'en reste à Beckett ou Chalamov et ne m'aventure pas trop dans le domaine de la souffrance mise en littérature...

    on 7:03 PM


  3. "Europe Central" est lisible, c'est son meilleur livre à mon sens - ou le plus abouti. Il n'y a, à mon sens, rien de nihiliste chez Vollmann et certainement pas dans celui-ci. L'incontinence, c'est autre chose... ;-)

    on 7:18 PM


  4. pradoc said,

    Ok, merci. Je vais essayer de changer d'avis, mais j'ai quelques préjugés tenaces...

    on 1:24 AM


  5. odot said,

    j'espère que le julian cope sera mieux que celui sur le krautrock - idiot, mal écrit, bourré d'inexactitudes et d'erreurs. personnellement, j'attends le theroux avec autant de fébrilité que le mcelroy - si on peut oser encore parler de ces arlésiennes pour 2007... j'espère aussi que la traduction de shelley jackson sera un évènement à la hauteur du livre (et pas un coup d'épée dans l'eau honteux comme pour le ben marcus, les lecteurs français sont moins que des veaux). bonne rentrée!

    on 10:30 AM


Clicky Web Analytics