Résolutions de Fausto

Les deux dernières semaines ont été pauvres en lecture. Perdu à Pozoblanco, petit village d’Andalousie, j’étais plus occupé à manger, me promener, boire et manger encore, faire la sieste, manger, quedar con amigos, manger une fois de plus et dormir. J’ai aussi enfin eu l’occasion de visiter Séville et de profiter d’un temps splendide – grand ciel bleu, soleil, températures au dessus de 15 degrés…. Parfaite façon de finir l’année, de commencer la nouvelle entouré de personnes sympathiques et de se remettre en forme pour repartir sur les meilleures bases possibles.

J’ai tout de même eu l’occasion de lire deux romans d’Ellroy : « American Tabloid » et « The Cold six thousand ». Ce sont les seuls volumes sortis à ce jour dans une trilogie explorant les côtés sombres de la politique américaine depuis 1958 et l’avènement du phénomène Kennedy. Si le premier tome est impressionnant – bien que littérairement moins satisfaisant que le « Libra » de Don DeLillo-, j’ai eu beaucoup plus de mal avec le second. Les thèmes abordés sont extrêmement intéressants – mafia, Vietnam, Lyndon, King et Bob Kennedy- mais je sens un Ellroy qui tourne en rond, se répète, se fatigue et, en plus, écrit dans un style qui m’a vraiment agacé. Il y a des bonnes feuilles, mais je ne suis pas convaincu que cela fasse une œuvre.

Donc, goodbye 2006 with Ellroy, hello 2007 with Ellroy. Et qui dit nouvelle année dit bonnes résolutions. Ce n’est pas trop mon genre, sauf en ce qui concerne certains objectifs de lecture. Alors, mesdames et messieurs, voilà ce que Fausto a décidé… Premièrement, il s’agira bien sûr de maintenir l’effort US – en particulier sur les nouveautés. Je ne vous promets pas 20000 livres en plus, mais on fera ce qu’on peut. Quoiqu’il en soit, je compte bien diminuer l’intensité de ce bombardement Yankee afin de me plonger un peu plus dans la littérature hispanophone – grande nouveauté, je tenterai parfois de lire en espagnol- et de m’intéresser de plus près à la germanophone (j’attends vos suggestions). J’ai annoncé ailleurs un autre pan de ces résolutions, mais je suis de moins en moins sûr que ce sera possible : relire des classiques français du 19eme, trop vite lus à l’adolescence. Les paris sont ouverts : est-ce faisable ?

Pour le blog, l’année a commencé avec Markson, continuera avec John Barth, Lydia Millet, et Alice Denham (ça c’est pour les notes sur des lectures passées). Mentionnons quelques auteurs qui seront de façon certaine lus, et donc probablement évoqués en 2007 : Vila-Matas, Drinkard, Broch, Bolaño (beaucoup), Fresan, Walser, Bernhard, Kis, Vollmann, Pauls, Sebald, Vargas-Llosa….

Ready, steady, go !

 

1 commentaires:

  1. ...me plonger un peu plus dans la littérature hispanophone...

    Très bonne résolution ;-)

    on 10:12 PM


Clicky Web Analytics