Trouvaille?

Qui n'a pas déjà trouvé ou entendu parler de quelqu'un qui découvre une pièce de collection pour une bouchée de pain, une édition vraiment rare au milieu d'une malle remplie de romances idiotes? Ce n'est possible que lorsqu'on chine ou plutôt lorsqu'on sort de chez soi. Pourtant, Internet peut donner de bonnes surprises. Vous pouvez bien sûr vous procurer une première édition du "Sot-weed factor" de Barth pour $750 ou un livre signé par Coover pour $30. Le vendeur vous annonce -et vous fait payer!- la rareté du volume. Mais il arrive que vous commandiez un volume sur, disons, abebooks et tombiez sur quelque chose d'inattendu et d'étrange. C'est peut-être ce qui m'est arrivé ce soir.

La semaine passée, poussé par l'excellent papier de Gabriel Josipovici sur le modernisme, j'ai décidé d'acheter "The world and the book", un livre sur le même sujet écrit en 1971. L'édition revue et corrigée de 1994 coutant £80 sur Amazon, j'ai opté pour la première édition poche (1973) à 4€ chez un libraire anglais via abebooks.

A mon retour à la maison ce soir, le volume se trouvait dans ma boite. Je savais que le précédent propriétaire y avait inscrit son nom, mais pour le prix, je n'allais pas faire la fine bouche. Quelle ne fut donc pas ma surprise lorsque je me suis rendu compte que cet homme s'appelait Malcolm Bradbury. Pour ceux qui ne le connaissent pas, Bradbury est l'un des principaux critiques littéraires anglais des trente dernières années du siècle passé, il a écrit une poignée de romans, de nombreux essais sur la littérature du vingtième, et a fondé le plus prestigieux Master of Arts in Creative Writing du Royaume-Uni. Pour les lecteurs de Tabula Rasa, c'est lui qui a mené la seule interview filmée de William Gaddis. Anobli au début 2000, il est mort en novembre de la même année à Norwich. Et c'est précisément un libraire de cette ville qui m'a vendu le livre. Par ailleurs, il y a aussi une dédicace manuscrite sur la première page: "Mr B. His book Many times over". Elle n'est malheureusement pas signée et pourrait aussi bien provenir de Josipovici lui-même (le livre s'intéresse à de nombreux auteurs étudiés par Bradbury) ou de la main d'un ami quelconque. Le seul détail étrange: la date inscrite en dessous du nom de Malcolm Bradbury est 1971, alors que cette copie du bouquin a été imprimée en 1973...

Malgré la signature, le livre ne vaut sans doute pas plus que les 4€ payés mais, romantiquement, quelque chose en moi apprécie de pouvoir penser détenir une infime partie de la bibliothèque de Bradbury.

 

3 commentaires:

  1. g@rp said,

    Comme quoi le hasard fait particulièrement bien les choses.

    on 7:25 PM


  2. odot said,

    waouh le crâneur

    on 11:36 AM


  3. moolz said,

    J'adore ce genre d'histoires... L'émotion doit être intense.

    on 11:29 PM


Clicky Web Analytics