La chambre aux échos

Donc aujourd'hui, la bonne idée est de se rendre chez son libraire et lui demander "La chambre aux échos" de Richard Powers, qui vient de paraître au Lot 49. Powers est un des grands auteurs américains actuels et son remarquable livre avait remporté le National Book Award 2006. Nous en avions parlé à l'époque.
« The echo maker » est sans doute aussi le roman sur le 11 septembre le plus convaincant de tous ceux publiés à ce jour. C’est surprenant, a priori. Un livre situé dans le Nebraska et non à New York un matin d’été indien de 2001 ? Le fait est que Powers est un écrivain qui embrasse la complexité des choses et qui la rend avec une subtilité rare. Pour parler d’un évènement qui a tellement secoué la société américaine, point besoin de mettre en scène la petite amie d’un disparu. A lire cette œuvre, c’est tout le pays qui est atteint du syndrome de Capgras. Après le traumatisme, une fois le choc passé, alors que commence la digestion, l’assimilation du cataclysme, on aurait un peuple incapable d’identifier clairement ce qu’il chérissait avant. Les libertés civiles sont mises à mal. L’esprit de la constitution est violé. Et ceux qui agissent ainsi prétendent que l’on défend en fait les valeurs qui ont fait et qui font encore leur grand pays.


 

2 commentaires:

  1. g@rp(FFC) said,

    Ouaip ! Une bonne idée. Tellement pressé, d'ailleurs, que j'ai foncé chez le libraire le plus proche ce matin - j'avais un petit quart d'heure de battement vers 9h.
    Manque de bol, ce libraire n'ouvrait qu'à 10h.
    D'ailleurs, je réalise qu'il est 15h, que j'ai de nouveau un petit quart d'heure : je fonce !

    on 3:08 PM


  2. Anonyme said,

    Je l'ai déjà lu et ce roman est absolument prodigieux. Une réflexion puissante sur la mémoire et la place que chacun occupe en ce monde. Le tout bercé par la musique des vols migratoires des grues dans les grandes plaines du Nebraska. Je suis d'accord à 100% courrez-y !

    on 5:16 PM


Clicky Web Analytics